37 avenue du Général Patton, 49000 Angers - France - Tél. 02 41 22 97 10

Zoom sur nos gammes de pinceaux écoresponsables

Pour une rentrée tout en beauté, nous vous présentons nos nouvelles gammes de pinceaux à la fois beaux et écoresponsables.

Des alternatives au plastique avec le Sulapac®, un nouveau matériau innovant et durable. 

Gamme de pinceaux AP/DG, Sulapac®

Mais Sulapac® c’est quoi ?

C’est un matériau biodégradable breveté et fabriqué principalement à partir de matières premières renouvelables : bois (fins copeaux) et liants d’origine végétale. L’entreprise qui a créé cette innovation a été fondée en 2016 à Helsinki en Finlande.

Nuancier couleurs

Examinons ses nombreux avantages en termes de durabilité :

  • Matériau biosourcé
  • Peut être digéré par des micro-organismes naturels
  • Fabriqué à partir de matières premières durables d’origine responsable et qui proviennent principalement des secteurs industriels et agricoles.
  • Compostable : norme industrielle EN 13432. Méthode préférée et préconisée par le fabricant si l’on souhaite offrir une recyclabilité au produit.
  • Faible empreinte carbone grâce aux matières premières employées ajoutées d’un procédé de fabrication respectueux du climat.
  • Bois provenant de forêts gérées de manière responsable (label FSC)

Ce matériau réuni tous les critères pour être utilisé dans de nombreux secteurs : cosmétique, hôtelier, agro-alimentaire et bien d’autres !

Le Sulapac® saura sûrement vous séduire ! 

Nous vous présentons également notre jolie gamme bois avec socle de rangement.

Gamme de pinceaux Bois naturel Noyer

A PAS DE GEANT vous propose des alternatives matières pour vos futurs projets écoresponsables.

N’attendez plus contactez-nous ! 

Crédit photos : A Pas de Géant, Sulapac®

L’upcycling : une nouvelle forme de consommation responsable mais c’est quoi ?

Ce terme désigne l’action de « surcyclage » en français, une sorte de recyclage, mais il s’agit d’un concept un peu différent du recyclage classique

En effet le suffixe « up » exprime la transformation d’un objet déjà existant en un produit dont la qualité est meilleure. Contrairement au recyclage, l’upcycling n’utilise pas de ressources comme l’eau ou l’électricité étant donné qu’il n’y a pas de transformation chimique des produits. 

L’upcycling est davantage un procédé manuel où l’on peut transformer les objets à sa guise en leur donnant une nouvelle vie. Ainsi les produits ressortant sont souvent en quantité limitée.

Et ce concept d’où vient-il ? 

Si le concept vient bien des pays développés, ce sont pourtant les pays émergents, faute de moyens, qui ont le mérite d’avoir les premiers mis ce concept en œuvre

Dans nos pays développés, cette tendance a émergé d’un constat simple : nous vivons dans une société de surconsommation. Nous jetons certains de nos produits pour les racheter à l’identique et l’obsolescence programmée fait partie de notre quotidien.

l’upcycling est donc une véritable nécessité pour maximiser l’utilité des objets du quotidien et allonger au maximum le cycle de vie des matériaux.

Quelle efficacité pour L’upcycling ?

L’upcycling a un aspect écologique indéniable car il limite les déchets et donne une seconde vie à n’importe quels matériaux (emballages, textile, voile de bateau…). Il permet aussi de faire de nombreuses économies !

Avec l’upcycling, on puise moins dans les ressources et on évite la création supplémentaire de matières premières. On fait par conséquent des économies d’eau et d’énergie. L’upcycling étant basé sur le principe du zéro déchet ou de réutilisation de l’existant.

De plus, en ne retransformant pas chimiquement la matière, l’upcycling permet d’être plus écologique que le recyclage. Dans la confection de prêt-à-porter, l’upcycling a prouvé son efficacité chaque vêtement fait de déchets a généré 84% de CO2 ainsi que 85% d’eau en moins par rapport à un vêtement neuf.  

L’upcycling c’est aussi l’occasion de créer de nouveaux produits ! Pratiquer l’upcycling permet de créer des objets uniques, que vous ne verrez nulle part ailleurs ! 

A PAS DE GEANT vous propose des solutions d’achats responsables via l’upcycling en vous accompagnant à trouver une nouvelle destination pour vos supports et objets dormants (fin de collections, vêtements de travail usagés, stock support de communication…) et en vous proposant une gamme de produits exclusifs d’articles issus de matières upcyclés made in France.

RSE : comment s’y retrouver dans la jungle des labels textiles écologiques ?

Logos, pictos, labels écologiques, étiquettes… En tant que consommateur, il est de plus en plus difficile de faire le tri dans cette jungle de labels et slogans écologiques, surtout quand de plus en plus de marques de fast fashion s’y mettent. Pourtant, différents écolabels reconnus existent pour vous aider à y voir plus clair et vous permettre de consommer en toute confiance. (Re)découvrez cette liste d’écolabels pour une consommation durable et responsable.

Les labels textiles, à quoi servent-ils ?

On le sait, l’industrie textile compte parmi les plus polluantes au monde.Le fort impact environnemental des fibres les plus en expansion ces dernières années, comme le coton, la laine, la soie, le chanvre, le cuir, a créé l’apparition des labels écoresponsables.

Il existe des labels environnementaux délivrés par des organismes publics ou privés. Ces labels permettent de juger de l’impact environnemental notamment d’un produit textile. 

Comment reconnaître un label écologique ?

Deux critères sont essentiels pour juger d’un label de qualité. D’abord, la présence d’un « référentiel » (cahier des charges) accessible à tous puis une certification effectuée par une tierce partie indépendante. 

Chaque label a ses particularités, mais les plus reconnus garantissent :

  • Une utilisation réduite de produits toxiques et allergènes ;
  • Une fabrication avec un impact sur l’environnement réduit ;
  • Un produit plus sain ;
  • Des conditions de travail respectueuses ;
  • Et pour certains, l’origine biologique des fibres textiles.

Parmi les labels les plus fiables, on peut citer certains de ceux recommandés par l’ADEME (Agence de la transition écologique) : GOTS, Ecolabel Européen, OEKO-TEX, bioRé et Ecocert Textile. Faisons ensemble un petit tour d’horizon de ces écolabels environnementaux.

1 Le label GOTS : le textile biologique comme référence

GOTS, le “Global Organic Textile Standard” est un label privé international pour les textiles biologiques (contenant au moins 70% de fibres naturelles biologiques certifiées). Il s’applique à toute la chaîne de production et d’approvisionnement du textile. Il prend en compte des critères environnementaux, toxicologiques et sociaux très stricts. Le label GOTS garantit ainsi que le produit textile est issu de l’agriculture biologique, que sa fabrication respecte les normes sociales, et emploie des procédés moins polluants. Ces derniers limitent en effet l’utilisation de certaines substances potentiellement nocives pour la santé humaine. 

2 Le label OEKO-TEX Made in green : fabrication garantie sans substances nocives et respectueuse de l’environnement

Made in Green by OEKO-TEX : est un label privé garantissant que le produit a été testé sur les substances nocives, et fabriqué de manière durable. Par rapport à la certification Standard 100 par OEKO-TEX qui garantit uniquement que le produit textile ne contient aucune substance nocive pour la santé humaine, la certification “Made in Green” va plus loin. Elle prend en effet en compte les impacts environnementaux de sa fabrication. Toutefois, elle ne considère pas l’intégralité de son cycle de vie (fabrication uniquement).

3 ECOCERT TEXTILE : des textiles composés de fibre naturelle ou issues de matériaux recyclés

ECOCERT Textile : label privé indiquant que les textiles sont composés de fibres naturelles, artificielles, comme le lyocell ou le tencel (dans ce cas, 100 % des fibres de bois doivent être issues de forêts gérées de manière durable), synthétiques ou issues de matériaux renouvelables ou recyclés. Il couvre toutes les étapes clés du cycle de vie du produit excepté la production des matières premières. Il prend également en compte des critères d’aptitude du produit à l’emploi et des critères sociaux.

4. Ecolabel Européen : label écologique officiel européen

Label public créé par la Commission Européenne, l’Écolabel Européen s’applique à l’ensemble du cycle de vie du textile en fibres synthétiques ou naturelles. Il inclut des critères sociaux tels que l’absence de recours au travail forcé ou à celui des enfants de moins de 15 ans. Ce label intègre également des critères d’aptitude à l’emploi (maintien au lavage et séchage, résistance au boulochage…) qui garantissent une meilleure qualité et une durée de vie plus longue du produit.

5. Le label Bioré : du coton bio dans chaque vêtement créé

Bioré est un label privé créé par une organisation caritative suisse qui garantit au textile, sa composition issue de la culture biologique du coton. Il vise à garantir une culture du coton et une fabrication respectueuse de l’environnement. Bioré exige le respect de certains critères sociaux et écologiques durant toute la production (pas de travail des enfants, salaires équitables, etc.).  Le produit fini doit contenir au moins 50% de coton biologique. Le label bioRé se décline en 2 labels : bioRe® Sustainable Cotton and bioRe® Sustainable Textiles.

6 . Le label NATURLEDER : label international de qualité du cuir

NATURLEDER a pour objectif de réduire l’impact sur l’environnement de la production de cuir. Il porte sur des critères environnementaux pour la préservation de la nature, que ce soit pour les végétaux ou les animaux. Il possède également des critères sociaux pour les producteurs, travailleurs et tanneurs de la chaîne de production.

Enfin NATURLEDER dispose de critères de qualité du cuir pour éviter toutes allergies liées aux produits chimiques utilisés lors de la confection.

Vous l’aurez compris, cette liste non exhaustive d’écolabels, vous garantissent des produits respectueux de notre environnement, sains pour les Hommes comme pour la planète. Ils devraient vous permettre d’y voir plus clair désormais ! 

De notre côté, soucieux de travailler dans une démarche plus responsable à travers nos pays de production, l’utilisation de matières éco-responsables ou notre soutien auprès d’associations, nous souhaitons renforcer durablement notre démarche RSE. Chez A pas de géant, nous travaillons au quotidien pour réduire notre impact sur l’environnement et pour proposer à nos clients, des solutions de fabrications adaptées en privilégiant notamment, la fabrication de produits textiles porteurs de ces labels.